Après une patiente et minutieuse période de restructuration dans les années suivant l’arrivée de Dourthe en 2001, le vignoble du Château Reysson, sur ses sols argilo-calcaires atypiques en Médoc, est aujourd’hui en pleine maturité. La précision de notre travail viticole revêt une importance particulière en saison pluvieuse. Les pluies abondantes de la première moitié de l’année ont constitué de très importantes réserves, bien gérées grâce aux semis d’hiver qui ont permis d’équilibrer l’alimentation en eau. Elles ont aidé la vigne à traverser, sans blocages végétatifs, un été très sec cumulant moins de 30 mm de précipitations en 10 semaines. Bien enracinés, nos merlots – largement majoritaires – et cabernets francs ont ainsi montré une bonne résistance aux variations climatiques singulières de ce millésime.

Nous avons laissé aux raisins le temps d’accumuler tranquillement richesse et complexité, bénéficiant d’un été indien favorable au développement de tanins et anthocyanes de qualité. Les vendanges ont été tardives et se sont déroulées sans hâte, démarrant par les parcelles plus précoces des coteaux, pour se terminer sur le plateau argilo-calcaire. Nous avons vinifié tout en délicatesse des raisins parfaitement sains, sélectionnés à l’aide de notre nouvel équipement de tri optique. Les vins présentent une couleur intense, une belle densité et des tanins souples. Ils expriment l’essence du terroir de Château Reysson : fraîcheur du fruit et minéralité.

Découvrez dans nos instants dégustations, l’accord subtile entre le vin du Château Reysson et le veau Pojarski.