Venez vous immerger dans l’univers des 9 Châteaux Dourthe, à travers les portraits de nos responsables de propriété. Ils dévoilent la vie et la passion qui les anime, et révèlent ainsi un peu du secret de nos châteaux.
Romuald, responsable du Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac, Saint-Emilion Grand Cru, s’est prêté au jeu des questions-réponses pour vous faire découvrir  ce château très apprécié pour la finesse et la rondeur de ses vins.

Directeur des domaines – Frédéric Bonnaffous
Responsable de la propriété – Romuald Hébrard
Superficie – 15 Ha
Nature des sols – Très grande diversité des sols suivant la localisation de la parcelle, avec superficiellement différentes combinaisons silico-graveleuses et ferrugineuses. Une part importante du vignoble repose sur une vague ondulante d’argile bleue.

image-Romuald-Dourthe

 

Interview de Romuald Hébrard, responsable du Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac

Depuis quand travaillez-vous au Château ?

J’ai pris les fonctions de responsable de production en novembre 2004, lorsque le Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac a intégré les Vignobles Dourthe.

Je venais de terminer une formation d’ingénieur œnologue à l’ENITA et à la faculté d’œnologie de Bordeaux. C’était une formation en alternance avec un emploi de Technicien au Château Pey La Tour, propriété de Dourthe dans l’Entre-Deux-Mers.

Parlez-nous un peu plus de votre propriété

C’est un vignoble de 15 ha d’un seul tenant, situé sur un sol argilo-sableux, avec un encépagement composé à 70% de Merlot et 30% de Cabernet Franc. Il s’agit d’un Saint-Emilion classique fin et élégant.

Quel est votre moment préféré dans la vie du domaine durant l’année ?

La taille ;  c’est le moment de l’année où on crée le nouveau millésime pied après pied. On a du temps, on se met à l’écoute de son vignoble. On voit comment il a réagi et ce qu’il pourra nous offrir.

Quel serait, selon vous, le meilleur millésime produit ces dernières années ?

Je n’ai pas vraiment de millésime préféré, mais si je devais en retenir un ce serait 2008. C’est à partir de cette année que j’ai  commencé à maîtriser la potentialité du terroir.

Si vous n’aviez qu’un souvenir à retenir et à partager de votre vie sur votre propriété, lequel serait-il ?

Cela fait un peu plus de dix ans que j’arpente quotidiennement la propriété.
Je n’ai pas de meilleur souvenir, mais ce que je peux dire c’est qu’au cours de ces années, j’ai ressenti toute la palette émotionnelle allant du stress intense à l’euphorie la plus totale.

Quizz-Romuald-v5