La taille est l’une des tâches les plus essentielles et délicates du travail de la vigne. Elle marque le début du cycle végétatif, la naissance du nouveau millésime, et va durer plusieurs mois. Dans les vignobles Dourthe, la taille débute généralement dès fin novembre, après les premiers froids, par les cépages les plus tardifs – Cabernets, Petit Verdot. Elle se termine mi-mars par les jeunes plants, souvent plus précoces.
Ce matin au Château Pey La Tour, Bordeaux Supérieur, nous avons suivi la taille d’une des dernières parcelles de Merlot. Le geste est agile et sûr, sécateur cliquetant rapidement d’aste en aste, le tailleur avance à un rythme soutenu. Alors que le ciseau est en action sur un cep, l’oeil est déjà posé sur le cep suivant, qu’il évalue en quelques secondes. La taille se raisonne sur l’ensemble de la parcelle, et pas seulement sur le pied en cours.

Taille d’une jeune vigne de Merlot

Château Pey La Tour, Bordeaux Supérieur – Taille d’une jeune vigne de Merlot

 

Façonner une vigne jeune, harmoniser la forme du cep, respecter les courants de sève, bien équilibrer la charge des fruits, maîtriser les rendements : chaque geste est important et aura des conséquences sur les deux récoltes à venir. Pour cette raison, sur les propriétés Dourthe, chaque vigneron de nos équipes taille les mêmes parcelles, année après année : une bonne connaissance de la parcelle, de sa vigueur, de son histoire, une attention et un savoir-faire exigeants, sont les clés indispensables d’une taille réussie.
Différents types de taille co-existent dans les châteaux Dourthe, en fonction des usages locaux de chaque appellation, du cépage, de la densité et de la vigueur de chaque parcelle.
La taille Guyot double, appelée également taille bordelaise, l’une des plus couramment employées dans les grands crus du Médoc et de Pessac-Léognan, est pratiquée sur l’ensemble de nos domaines. C’est une taille très équilibrée, qui consiste à laisser de chaque côté du cep une « aste » (encore appelée baguette ou tige selon les régions) et un « cot » (aussi appelé courson, retour).

Guyot double sur Merlot

Château la Garde, Pessac-Léognan – Guyot double sur Merlot

 

Les tailles « Guyot mixte », qui présente une aste d’un côté du cep et un cot de l’autre côté, alternés chaque année, et « Guyot simple », non alternée, cohabitent avec la précédente, afin de préserver un pied moins vigoureux, éviter un chevauchement des astes qui pourrait ensuite provoquer un entassement des grappes…

Guyot mixte sur Cabernet

Château Belgrave, Cru Classé, Haut-Médoc – Guyot mixte sur Cabernet

 

Sur ces types de taille, l’ébourgeonnage des astes (élimination de certains bourgeons) limite la charge des ceps, évite l’entassement des grappes et favorise leur bonne aération.
On retrouve aussi au Château La Garde, Pessac-Léognan, sur des parcelles de Merlot destinées au second vin Terrasse de La Garde une taille en Cordon de Royat, taille courte de 2 à 5 coursons sur une ou deux longs bras qui suivent le fil de palissage. Elle permet une bonne répartition de la charge le long des bras, favorise l’aération et l’ensoleillement.

Taille Cordon de Royat sur Merlot

Château La Garde – Taille Cordon de Royat sur Merlot

 

Les Châteaux Le Boscq (Cru Bourgeois de Saint-Estèphe), Reysson (Cru Bourgeois, Haut-Médoc) et Rahoul (Graves), terminent ces jours-ci leurs dernières parcelles de jeunes plantes. La fin des travaux de taille annonce l’arrivée toute proche du printemps…nous guettons maintenant la sortie des premiers bourgeons.