Découvrez en images le savoir-faire du bâtonnage des vins blancs dans nos chais du châteaux Rahoul, Graves, et du château La Garde, Pessac-Léognan.

Le bâtonnage, une technique ancienne

Le bâtonnage est une technique traditionnelle, initiée au début du XXème siècle en Bourgogne qui consiste à remettre les lies en suspension afin de favoriser les échanges entre ces lies et le vin.

lies la garde
Principalement composées de la paroi cellulaire des levures de fermentation alcoolique, les lies se déposent naturellement au fond de la barrique une fois la fermentation terminée. Remises en suspension régulièrement, elles vont libérer composés aromatiques et molécules qui apporteront au vin de la complexité, du gras et de la rondeur, et par leur caractère « réducteur », protègent les vins contre l’oxydation.

Le bâtonnage dans les châteaux Dourthe

Au château Rahoul, Graves et au Château La Garde, Pessac-Léognan, les soins les plus minutieux sont apportés aux sauvignons et aux sémillons : vendangés manuellement, puis pressés sous atmosphère inerte afin de conserver leurs qualités aromatiques, les jus sont ensuite vinifiés et élevés en barriques, sur lies fines.

Le bâtonnage y est pratiqué selon deux techniques complémentaires :

Au château Rahoul, les lies sont remuées à l’aide d’un bâton en inox, appelé canne ou dodine.

Au Château La Garde, une technique plus récente est également utilisée en alternance avec le bâtonnage classique : la rotation des fûts.

Les bâtonnages, effectués quotidiennement en tout début d’élevage, voient leur fréquence s’espacer en fonction de la dégustation des lots et des caractéristiques du millésime jusqu’à ce que le vin ait atteint un parfait équilibre entre fraîcheur, complexité aromatique et ampleur en bouche.