La période hivernale se poursuit au vignoble, avec une étape particulièrement chère à nos équipes parce qu’elle façonne toute l’année et impacte la vie de nos vignes : « La taille »

Depuis quelques années, nos traditionnelles tailles bordelaise et guyot mixte ont laissé place à une évolution de Guyot « Poussard ».

La découpe des pieds sur la hauteur a démontré un lien sans équivoque entre l’impact des plaies de taille, le dessèchement qu’elles provoquent et :

  • La circulation de la sève
  • La quantité de production et sa qualité
  • La pérennité du pied

Pas de vignes centenaires sans une taille plus douce !
Alors comment taillons-nous ?

  • Toutes les coupes se font désormais sur la partie supérieure du pied
  • On privilégie un trajet de sève au plus proche du sol
  • Les grosses coupes sont limitées au strict minimum
  • La charge est comme toujours adaptée à chaque pied au regard de sa vigueur de l’an passé (nombre, diamètre et vigueur des bois de l’année)

Le reste n’est qu’un vaste débat entre un certain concept de « bon tailleur » et de « mauvais tailleur ».