Le travail de la vigne suit le rythme des saisons : la taille en hiver, les vendanges en automne, sont les moments forts de la vie du vignoble. Plus méconnus, mais tout aussi importants, de nombreux « travaux en vert » se succèdent dès la pousse de la végétation.

Ces interventions indispensables contribuent à l’équilibre de la plante et favorisent la bonne maturation des raisins. Découvrez-les avec nous.

L’Epamprage

Généralement réalisé dès le printemps et la sortie de la végétation, l’épamprage est souvent renouvelé en juin ;  cette opération consiste à débarrasser la plante des rameaux, ou gourmands, qui poussent au niveau du greffon. La plupart du temps non fructifères, ces pousses sont énergivores, et inutiles à la maturation. Leur suppression permet de concentrer l’énergie de la plante sur la pousse des rameaux à fruits.

Epamprage

L’Effeuillage

Il s’agit d’éliminer certaines feuilles qui se trouvent au niveau des grappes . Réalisé généralement fin juin début juillet , l’effeuillage se fait « à la carte », en fonction de l’avancée de la végétation et de la météo : léger sous de fortes chaleur afin d’éviter de brûler les raisins, il sera plus étendu en cas de météo clémente, mais toujours en épargnant les feuilles qui forment une « casquette » protectrice des rayons directs. Il est pratiqué côté levant , afin d’éviter le soleil trop chaud de la fin de journée. L’effeuillage permet d’éclairer et d’aérer les grappes, qui mûrissent ainsi de façon plus homogène.

Effeuillage

L’Echardage

Surtout pratiquée sur les cabernets-sauvignons et sur les sauvignons blancs, cette opération fine et délicate consiste à éliminer les rameaux secondaires, également appelés entrecoeurs. Non fructifères, ils sont consommateurs d’énergie, et leurs feuilles moins sensibles à la photosynthèse. Leur élimination permet une meilleure maturation des baies.

En cette fin juillet, la véraison – maturation des grappes, qui se caractérise par le changement de couleur des baies, très visible sur les cépages rouges – a débuté sur l’ensemble de nos vignobles, plus ou moins avancée en fonction des cépages : la véraison des merlots est la plus précoce, suivie par celle des cabernets et du petit verdot…

Présentation1

« Août fait le moût » assure un ancien dicton. Le vignoble est plus calme, nous laissons la Nature accomplir son œuvre pendant qu’au chai, les équipes se préparent aux vendanges. Mais cela, c’est une autre histoire…!