Le Pont de Pierre, premier pont entre rive droite et rive gauche construit à Bordeaux ; Dourthe N°1, premier pont entre Dourthe et le succès.

En 1810, Napoléon 1er donna l’ordre de la construction d’un pont reliant les deux rives de Bordeaux. Initialement, le projet de Napoléon était de construire un pont en bois permettant de traverser le fleuve durant la guerre d’Espagne. Mais en 1813, les crues de la Garonne ont emporté les échafaudages et les fondations commencées sur la rive droite.

Le projet est ainsi abandonné puis repris en 1816 sous l’initiative de Pierre Balguerie Stuttenberg alors grand négociant en vin de Bordeaux. Avec son association de riches négociants et armateurs bordelais nommée la Compagnie du Pont, il propose l’apport de 2 millions de francs pour la construction d’un pont en pierre. Cet apport vient en complément des 4,5 millions de l’état permettant d’atteindre le budget nécessaire de 6,5 millions. En échange, un droit de péage est mis en place par la Compagnie du pont de Bordeaux ; il ne sera aboli qu’en 1865 lors du rachat du pont par la ville.

Il aura donc fallu 12 ans et 4000 ouvriers pour achever la réalisation du pont aux 17 arches. Bien loin des chevaux de Napoléon, le Pont de Pierre se traverse aujourd’hui à bord du tramway ou en voiture. Pour autant, il demeure toujours un monument emblématique de Bordeaux.

crédits photos : twinphotographie.com

crédits photos : twinphotographie.com

Au même titre que le Pont de Pierre amorça une « révolution » à Bordeaux, en reliant les deux rives de la ville, le lancement de Dourthe N°1 en 1988 fut une véritable innovation, rendue possible grâce à la mise en place d’un partenariat unique entre Dourthe et les viticulteurs.

Partez à la découverte de Bordeaux avec Dourthe N°1, le fleuron de Dourthe  et jouez pour tenter de gagner un week-end à Bordeaux ou un pass découverte de Bordeaux : http://jeu.dourthe.com.