Sans beaux raisins, sains et mûrs, pas de vins de qualité ! Le tri des baies constitue une étape majeure dans l’élaboration de nos vins. Dans nos chais, seules les baies parfaites, rigoureusement sélectionnées, intègrent les cuves.

Suivez-nous, dans les vignes et à l’arrivée de vendanges, pour découvrir comment s’opère le choix des meilleurs raisins.

A la vigne

Le tout premier tri s’effectue sur pied, dans les semaines ou jours qui précèdent la récolte. Au cours de cette « vendange de préparation », nous éliminons les grappes de maturité hétérogène, tout en veillant à la bonne aération et répartition sur l’aste des grappes restantes. Cette opération permet d’assurer leur parfaite maturation.

Arrive le temps des vendanges. A la main, seules les grappes saines sont récoltées. Les éventuelles baies abîmées sont enlevées d’un coup de ciseau. Sur les machines, un système de tri embarqué permet d’éliminer les parties végétales.

A l’arrivée au chai

Pour accompagner le savoir-faire de nos équipes, la technologie la plus récente s’invite aux côtés de méthodes plus traditionnelles.

  • Après une vendange manuelle, comme au Château Belgrave ou au Château La Garde, les grappes entières sont triées sur une table vibrante, avant égrappage : élimination de feuilles restantes, de grappes abîmées qui auraient échappé à la vigilance des coupeurs.

Après égrappage, plusieurs techniques s’offrent à nous :

  • Dans les Châteaux Pey La Tour et de Ricaud, nous utilisons un système de tri mécanique, composé d’une trémie vibrante et d’un tamis qui séparent les baies pleines des parties végétales et des baies abîmées.

  • Au Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac, du fait de sa petite surface, le choix s’est porté sur le tri densimétrique. Après tri manuel sur grappes entières et égrappage, les baies sont plongées dans un bain sucré dont la densité est ajustée en fonction de l’objectif souhaité. Les éléments indésirables (baies ouvertes, sur-mûries, pétioles, etc…), plus légers, flottent à la surface du liquide et sont évacués. Les baies entières, plus denses, coulent et sont convoyées par trémie vers une table vibrante pour un dernier tri manuel.

 

  • Dans les Châteaux Belgrave, Le Boscq, Reysson, La Garde et Rahoul, aux surfaces plus importantes, nous avons opté pour le tri optique, rapide et efficace. Après égrappage, les raisins sont soigneusement répartis en une seule couche sur le tapis convoyeur. Ils passent ensuite dans le trieur optique où une caméra linéaire trie, en fonction de leur densité, les baies pleines et entières, éjectant à l’aide d’un souffle d’air les éléments indésirables.

Ces systèmes peuvent être associés entre eux pour une sélection des plus rigoureuses des baies parfaites qui entreront dans les cuves. Selon les cas, un ultime tri manuel est même effectué afin de supprimer les derniers éléments végétaux qui auraient pu échapper à l’efficacité des machines.

Il ne reste maintenant plus qu’à vinifier ces beaux raisins, mais c’est là une autre histoire…que nous raconterons plus tard !