Au Château Pey La Tour, certaines parcelles, plus exposées, ont été durement affectées par le gel des derniers jours d’avril. Heureusement une importante partie de notre vignoble a traversé sans dommage cet épisode dramatique. Nous avons pratiqué une gestion différenciée de nos travaux en vert, afin de nous adapter au plus près aux besoins spécifiques de chaque zone. Sur les vignes non gelées, les premières fleurs sont apparues le 24 mai, avec plus de 10 jours d’avance sur la moyenne au château.

Homogène, elle s’est déroulée rapidement, bénéficiant des conditions idéales d’une semaine ensoleillée.  Le temps chaud et sec qui suit permet aux vignes gelées de reprendre de la vigueur, et au vignoble non touché de se développer normalement.

La véraison sur ces vignes s’est enclenchée le 20 juillet, confirmant la précocité du millésime. Sous des conditions météo favorables – alternant pluies, températures chaudes sans excès et nuits fraîches – la maturation a évolué dans de bonnes conditions. Notre travail intense et notre parfaite maîtrise du vignoble nous ont permis d’aborder, sans précipitation, des vendanges qui comptent parmi les plus précoces des 20 dernières années sur ce terroir argileux habituellement tardif.

Le merlot, cépage dominant au Château Pey La Tour, associé aux cabernets et petit verdot, va profiter de l’élevage en barrique pour s’affiner. Les premières dégustations révèlent des vins à la couleur intense, ronds, pleins, bien structurés : à défaut de quantité, 2017 nous gratifie d’un très beau millésime.

  

Photos : © Studio Twin