Sur une vigne en avance de près de deux semaines, le gel d’avril a inégalement affecté le vignoble du Château Rahoul, réparti sur plusieurs communes. Si le « tour du château » et les parcelles de Saint-Selve sont indemnes, d’autres habituellement destinées au deuxième vin, plus exposées, ont beaucoup souffert. Nous avons travaillé sans relâche, en tenant compte de l’avancée de chaque parcelle, avec un soin particulier pour les vignes gelées, plus fragiles.

Sur les vignes non gelées, la floraison est homogène. En avance de près de deux semaines, elle confirme le beau démarrage constaté en mars. Après un court épisode caniculaire, la météo estivale a du mal à se stabiliser, alternant pluies, journées chaudes et ensoleillées et nuits fraîches. Mais ces amplitudes thermiques profitent aux cépages blancs et à une maturation en douceur des rouges qui développent un beau potentiel phénolique.

Conscients de l’avance du millésime, nous étions prêts très tôt au chai ! Les vendanges sont lancées sur une parcelle de sauvignon blanc le 28 août, une date historiquement précoce au Château Rahoul. Majoritaires, nos sémillons, volontairement vendangés tôt pour en préserver la fraîcheur, présentent de belles notes d’abricot et de fruits exotiques.

Sur nos sols sablo-graveleux et argilo-graveleux, les rouges sont vendangés mi-septembre, à des dates comparables à 2011, avec plus de deux semaines d’avance sur la normale. Les volumes sont un peu plus faibles qu’espéré en début d’année, mais la qualité est réelle, avec des merlots doux et soyeux, et de très beaux cabernets-sauvignons, pleins et mûrs, qui marqueront ce millésime de leur empreinte.

  

Photos : © Studio Twin