Au mois de janvier dans les vignobles Dourthe, une activité intense règne généralement dans les chais : les rouges de l’année précédente, élevés pendant 12 à 14 mois en barriques, sont « remontés » en cuves pour être assemblés et préparés pour les mises en bouteilles. Ils font place au tout jeune millésime, qui entame son élevage.

  Entonnage au Château La Garde – Pessac-Léognan

Les blancs, quant à eux, sont vinifiés et élevés en barriques au Château La Garde, Pessac-Léognan et au Château Rahoul, Graves. Entonnés au mois de septembre, ils poursuivent leur vieillissement dans les mêmes fûts pendant 8 mois.

Pourquoi élever les vins en barriques ?

L’élevage en barrique permet à des vins possédant déjà une bonne trame tannique, bien équilibrée, d’acquérir une complexité et une structure supplémentaires, ce qui améliorera leur capacité de vieillissement une fois en bouteille. Plusieurs interactions s’opèrent en effet entre le bois et le vin :

  • Apport de structure, par la migration des tanins du bois (ellagitanins) dans le vin.
  • Apport aromatique. Selon le type de chauffe choisi, douce, moyenne ou forte, des arômes vont se développer : vanille et grillé sur les chauffes moyennes,  fumé, épices, sur les chauffes plus fortes.
  • Micro-oxygénation, à travers les pores du bois, qui permet de stabiliser la couleur.
  • Stabilisation de l’acidité tartrique naturelle du vin.
  • Clarification : les lies sédimentent au fond de la barrique, au fil du temps le vin devient de plus en plus limpide.

Nos premiers vins sont élevés 12 à 14 mois, sur lies fines, avec en moyenne un tiers de barriques neuves. Les différents lots sont dégustés régulièrement afin d’évaluer leur évolution et d’ajuster l’élevage si nécessaire. Depuis plus de 25 ans, nous apportons un soin particulier à la qualité de nos barriques. Au fil des années, notre exigence a ainsi permis d’améliorer la complexité du fruit, la finesse et la qualité des tanins.

                         Chai du Château Belgrave – Grand Cru Classé 1855 – Haut-Médoc

Comment s’effectue le choix des barriques dans les vignobles Dourthe ?

Un choix minutieux des barriques est essentiel afin de valoriser le terroir et l’originalité des grands vins de nos propriétés.

Nous nous approvisionnons chez plus de 10 tonneliers différents. Tous possèdent un savoir-faire et une expertise élevés qui leur permet de proposer des barriques de grande qualité, dont chaque type apportera au vin des caractéristiques légèrement différentes. Nos exigences communes portent sur des bois français majoritairement, complétés par quelques fûts du centre de l’Europe, avec des grains fins et des chauffes « moyenne » ou « moyenne longue ».

Pour déterminer le choix des barriques, nous procédons tous les ans à des essais : un même lot de vin est placé dans des fûts neufs, provenant de différents tonneliers, différents types de chauffe etc… l’équipe de chaque château déguste ses échantillons d’essai à intervalles réguliers pendant l’élevage. Cela permet :

  • De déterminer l’apport qualitatif de chaque tonnelier sur le vin,
  • D’en apprécier l’évolution,
  • De classer enfin les tonneliers en fonction de la moyenne des notes obtenues.

            Dégustation essais barriques – Dourthe

Selon les résultats, la propriété déterminera ensuite, parmi ses meilleurs tonneliers, le nombre de barriques à acheter chez chacun.

Afin d’adapter l’élevage au caractère spécifique des vins dans chacune des propriétés Dourthe, Frédéric Bonnaffous, Directeur des Vignobles, et ses équipes, doivent arbitrer un certain nombre de choix :

  • Pourcentage de barriques neuves, qui influence l’expression du fruit et le caractère boisé du vin
  • Choix du tonnelier, à l’aide des expérimentations et dégustations. Nous privilégions à la fois un haut niveau d’expertise et la régularité des résultats.
  • Type de chauffe, qui peut varier selon les tonneliers, à adapter au caractère de chaque cépage et de chaque lot.
  • Durée d’élevage, qui diffère en fonction du grain de bois et de la concentration du vin.

Chaque modèle d’élevage est ainsi unique, et contribue, avec les caractéristiques propres amenées par le terroir et par le millésime, à la typicité de nos vins.

Crédit photo : ©Dourthe et ©Twin
Photo de couverture : Entonnage au Château Reysson, Cru Bourgeois, Haut-Médoc ©Dourthe