FR       EN                

Châteaux / Créations

Vins

    
Au cœur des vendanges Dourthe 2015
Sélectionnez un chapitre
ci-dessous

Chapitre 1

Les vendanges sont lancées
Le 3 septembre 2015
Alors que les premiers coups de sécateurs ont résonné pour les blancs de nos vignobles des Graves, nous vous proposons de plonger au cœur des vendanges dans nos vignes. Découvrez le premier chapitre de ces vendanges 2015.

Chapitre 2

Fin des vendanges des blancs secs chez Dourthe
Le 14 septembre 2015
Débutées le 27 août avec une parcelle de jeune Sauvignon au Château Rahoul (Graves), les vendanges devraient s’achever demain également à Rahoul avec la dernière parcelle de 1 Ha de Sémillon tardif (graves sur argiles).
Nos blancs secs de la Rive Gauche Ch.Rahoul (Graves); Ch. La Garde (Pessac- Léognan) et de la Rive Droite : Sauvignon de Dourthe N°1 et Château de Ricaud ( Loupiac – Cadillac Côtes de Bordeaux) fermentent tranquillement dans les chais.

Chapitre 3

Début des vendanges des rouges dans les Vignobles Dourthe
Le 24 septembre 2015
Peu de temps se sera écoulé entre la fin des vendanges des blancs secs et les tous premiers rouges. Après le temps radieux du début septembre, des perturbations orageuses viennent interrompre le calme du vignoble. Les précipitations, principalement sur le Médoc, touchent plus faiblement les vignobles du Sud et de la rive droite. La forte baisse des températures a maintenu le bon état sanitaire et laissé les Merlot les plus précoces achever leur maturation jusqu’au retour du soleil, le vendredi 18 septembre. Nous entamons à peine ces vendanges 2015 en rouge.

Chapitre 4

Vendange des Cabernets – Nouvelle étape vers un très beau millésime.
Le 08 octobre 2015
Une fin de septembre radieuse nous a accompagnés lors des vendanges du merlot. Ciel d’azur ; petite brise du nord-est ; nuits fraîches ; douceur en après-midi (22 à 25° C), autant de facteurs favorables au maintien de l’excellent état sanitaire du raisin et d’une fin de maturation remarquable des cépages que nous vendangeons actuellement.

Vendanges : c’est parti pour les blancs


Jeudi 27 août, une première parcelle de jeune Sauvignon Blanc du Château Rahoul a été ramassée, ouvrant les vendanges 2015 de nos propriétés.

La météo reste estivale avec des nuits fraiches; l’état sanitaire est parfait. Les baies de Sauvignon sont pleines et ont bien mûri. Les rangs sont impeccables.

«Les dégustations et analyses des baies sont décisives pour définir les rangs de Sauvignon Blanc que nous vendangeons cette semaine au Château La Garde (Pessac-Léognan) et au Château Rahoul (Graves) » précise Frédéric Bonnaffous- Directeur des Vignobles Dourthe.

« Nous avons de beaux équilibres acides/sucres, et un potentiel d’alcool sans excès ... » poursuit-il en dégustant la parcelle du 27 août de Rahoul.

Le Sémillon quant à lui affine sa maturation tant dans les Graves qu’au Château de Ricaud (Loupiac). Nous en reparlerons.

Maturation en cours pour les rouges : les semaines à venir sont capitales pour confirmer un optimisme prudent


Les cuviers de rouge de nos 9 propriétés sont en pleine effervescence : nettoyages, préparation des cuves ; mise en place d’équipements de plus en plus sophistiqués pour la réception de vendange et le tri des baies...

Dans les vignobles, la maturation progresse bien. Les baies évoluent positivement en volumes, sucres, précurseurs d’arômes et polyphénols, sous des conditions climatiques à ce jour favorables, et un état sanitaire bien maitrisé.

En l’état actuel du vignoble il n’est pas impossible que nous débutions les vendanges des premiers Merlot sur terroirs précoces dans la semaine du 21 septembre : soit à des dates tout à fait dans la normale.

Mais comme se plait à le dire Frédéric Bonnaffous, « Tant que les raisins ne sont pas dans la cuve, je suis très prudent. Septembre peut changer beaucoup de choses. Je ne suis pas devin, alors continuons notre travail dans les vignobles pour accompagner au mieux les baies dans leur maturation, et restons vigilants. »

À suivre donc ...

L'état de nos vignes avant les vendanges

Les vendanges sont l’aboutissement de tout un travail méticuleux et exigeant dans le vignoble pour s’adapter au mieux au cycle de la vigne qui présente chaque année ses particularités.
Le débourrement a eu lieu à des dates étalées tout à fait normales en fonction de la précocité de nos terroirs et des appellations (entre le 31 mars au Ch. Le Boscq - Saint-Estèphe et le 10 avril au Château Belgrave - Haut-Médoc).
La chaleur s’installe en avril, avec une météo estivale inattendue (plus de 28 °C les 14 et 15 avril).
La vigne a une croissance fulgurante sous ces conditions d’avril et mai, et révèle une belle sortie homogène.
La vigueur et la précocité de la végétation nécessitent cependant une très grande vigilance au mois de mai, plus humide, face à une forte pression de maladies que nous avons contrée : Mildiou (Grand Barrail Lamarzelle Figeac) et un Black Rot surprenant sur des parcelles de Ch. Ricaud (Cadillac) et Rahoul (Graves). Les ébourgeonnages et travaux en vert sont importants sur la vigne très active.
Très belle floraison, avec environ 15 jours d’avance (début le 26 mai). Homogène et rapide quels que soient les cépages et les secteurs, elle se déroule sous une excellente météo chaude et sèche. Peu d’écart entre le Merlot et les Cabernets.
L'été très chaud et pratiquement sans précipitations pendant près de 7 semaines (mi-juin à fin juillet), ralentit l’ardeur de la vigne qui se protège et commence à souffrir dans les parcelles sableuses et graveleuses de nos propriétés de la rive gauche.
Les terroirs argilo-calcaires s’en sortent mieux. Le vignoble est sain et nos travaux dans le vignoble pendant cette période visent à limiter toute l’évaporation inutile.
Début de véraison mi-juillet, (le 16 juillet à Grand Barrail Lamarzelle Figeac, puis un peu partout dans la semaine du 20 juillet). La vigne étant au ralenti par la sécheresse, ce début de véraison est très lent mais les belles pluies orageuses, sans grêle, du 28 juillet et 3 août, la redynamise en même temps que le vignoble. Cependant, l’avance notée à la floraison s'est estompée.
Le mois d'août favorable avec ses températures estivales et des pluies orageuses relativement bien réparties, contribue au grossissement des baies qui étaient très petites à la fin juillet. La véraison se poursuit sans encombre et les maturations du Merlot de parcelles les plus précoces se sont enclenchées à la mi-août. Les travaux dans le vignoble veillent à mettre les baies dans les meilleures conditions de maturation jusqu’aux vendanges.

Météo idéale pendant ces vendanges étalées


Ces vendanges se sont déroulées dans une ambiance sereine.

«Une météo exceptionnelle nous a accompagné ces jours-ci : ciel d’azur, des températures sans excès autour de 24-25°C le jour, des nuits et matinées fraîches (10 à 12°C d’amplitudes jour/nuit), un léger vent du nord rafraichissant » commente Patrick Jestin souriant.

« En plus d’être agréable aux hommes, ces conditions ont soutenu l’état sanitaire parfait et permis l’étalement de la cueillette des raisins à maturité voulue »
renchérit Frédéric Bonnaffous- Directeur des Vignobles Dourthe.

Les vendanges ont eu lieu les matinées du 1,2,3 et le 8 septembre au Ch. La Garde où le Sauvignon domine ; les 27 août, 1er, 2, 9, et 15 septembre au Château Rahoul, à majorité de Sémillon, et sur la Rive Droite, les 4,7,9 et 10 septembre au Ch. De Ricaud à dominante de Sémillon.

«Le même soin a été porté au ramassage du Sauvignon blanc de nos parcelles pour Dourthe N°1 qui, compte tenu du nombre et de leur diversité de terroirs, s’est étalé du 30 août au 11 septembre,» précise Patrick Jestin.

De très beaux moûts et des fermentations aisées :


Ramassés tôt le matin, pour maintenir les raisins frais et préserver les arômes, la pressée a lieu à froid, dans des pressoirs sous gaz inertes (azote, carboglace…). Après un débourbage également à froid, les moûts en tout début de fermentation sont mis en barriques (Ch. La Garde et Ch. Rahoul) ou en cuves inox (Ch.de Ricaud), pour effectuer leur fermentation alcoolique à des températures toujours basses, entre 15 et 16 °C..

« Issus de baies pleines et saines, les moûts présentent de très beaux équilibres, avec des degrés moyens autours de 13% et des pH entre 3.2 et 3.3 suivant les cépages et les terroirs. Nous avons de jolies expressions aromatiques et l’ensemble, avec des acidités moins vives qu’en 2013 et 2014, devrait nous conduire à de très jolis vins.» - Frédéric Bonnaffous

Les fermentations aisées de 7 à 8 jours, en cuves comme en barriques, sont déjà achevées pour les premiers lots. Nous entamons le travail d’élevage, avec les premiers batonnages de lies effectués à Rahoul et à La Garde.

Les Rosés de Dourthe également ramassés

Bien que notre propos d’aujourd’hui se focalise sur les blancs secs, il est également intéressant d’évoquer nos vendanges en Rosé de Pressée. En effet, réalisées sur des cépages rouges(à dominante Cabernets) et issues de parcelles exclusivement sélectionnées et cultivées pour nos rosés, elles suivent le même processus de vinification que nos blancs secs. Elles se sont déroulées au Ch. Pey La Tour et au Ch. de Ricaud, les matins du 8,10 et 11 septembre. Les moûts ont un joli fruité et des équilibres frais.

La dernière ligne droite avant les vendanges en rouge …

«La météo reste, finalement, le seul facteur qui pourrait encore nuancer notre optimisme pour ces vendanges 2015 en rouge » - Patrick Jestin. «Nos vignobles sont maintenant en pleine maturité ; le travail viticole remarquable a été adapté aux conditions particulières de ce millésime ; la météo a été notre complice ces dernières semaines ; les raisins sont beaux, sains, homogènes et se sont encore bonifiés depuis début septembre ; les chais, équipements de vendange et de vinification sont rutilants: tout est en place de notre côté, nous sommes dans la dernière ligne droite. »

«Il semble que la météo nous ait permis de reprendre un peu d’avance sur nos dernières prévisions»
précise Frédéric Bonnaffous.
« L’état sanitaire est parfait. Les maturations ont bien évolué. Suivant les conditions des prochains jours nous pourrions débuter le Merlot des terroirs les plus précoces vers le 17 septembre ou dans la semaine du 21 septembre.»

À suivre...

Un début de vendanges très tranquille


Lundi 21 septembre : Soleil radieux. Nouvelle journée pour Frédéric Bonnaffous et ses équipes à sillonner les vignobles pour identifier les micro-parcelles à cueillir.

«J’ai déjà ramassé quelques parcelles de Merlot sur des sols très précoces sablo-graveleux au Château Rahoul (Graves) les 17, 18 septembre et aujourd’hui, ainsi qu’une première parcelle à Belgrave (Haut-Médoc) le 18 septembre. Mais ce n’était encore que de ‘l’échauffement’ » précise-t-il.







Une activité plus soutenue prévue cette semaine


Le ramassage du Merlot sur sols légers précède les terroirs gravelo-argileux ou à teneur calcaire plus importante.

«Je pense débuter les Merlot sur argilo-calcaire de Château Reysson le 23 Septembre. Ma tournée de lundi avec Patrick Jestin dans les vignobles de Château La Garde (Pessac-Léognan) et Château Pey la Tour (Bordeaux- Bordeaux Supérieur) a déterminé le début des vendanges dans ces deux propriétés au 23 septembre également.»

Les premiers Merlot rentrés sont bien homogènes, avec des baies de taille plus petite que la normale, laissant présager une belle concentration des vins. Leurs moûts, encore en phase pré-fermentaire annoncent des degrés autour de 13.5% avec des acidités moyennes. A suivre…

Vendanges étalées et sereines du merlot :


Débutées il y a plus de deux semaines, les vendanges du merlot se sont achevées tranquillement dans nos propriétés les plus précoces ou sur les sols à structure légère : le 1er octobre au Château Rahoul, puis le 6 octobre dans le Médoc, aux Châteaux Reysson, Le Boscq, Belgrave et au Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac à Saint-Emilion.

Elles se sont poursuivies cette semaine sur les terroirs plus argileux du Château La Garde (Pessac- Léognan), ou sur les argilo-calcaires de la rive droite aux Châteaux Pey La Tour et de Ricaud. Les baies ont une matière riche et concentrée.




Belle maturité des cépages tardifs- Grands cabernets.


Le petit verdot a trouvé en cette fin de septembre des conditions idéales à sa fin de maturation. Les parcelles de La Garde, Rahoul, Le Boscq et une partie de celles de Belgrave ont été vendangées jeudi 1er et vendredi 2 octobre.

Les cabernets sont très beaux. Nous avons entamé le 5 octobre la cueillette du cabernet-sauvignon sur la rive gauche, aux Châteaux Belgrave, Le Boscq, Rahoul, Reysson, et sur le superbe plateau graveleux de La Garde.


«Les équilibres sont ceux de grands cabernet-sauvignon précise Frédéric Bonnaffous. Les grappes sont parfaitement homogènes, les peaux sont saines et se sont affinées, les baies sont mûres, petites donc concentrées, laissant entrevoir de forts potentiels aromatiques, de la couleur, des tannins, et des niveaux d’alcool et d’acidité satisfaisants. Le vieux cabernet franc du Château Grand Barrail Lamarzelle Figeac devrait également être parfait.»

Naissance d’un grand millésime ?


Les cuves de merlot sont en macération après leur fermentation alcoolique sans problème. « Nos vins de la rive gauche dévoilent des arômes charmeurs et fins, de jolies couleurs vives, des concentrations et une matière tanique peut-être moins puissantes qu’en 2014, mais un excellent équilibre avec des alcools et acides modérés. Je savoure d’avance la qualité des futurs assemblages avec les Cabernets que nous vendangeons en ce moment» se réjouit Patrick Jestin.

«Le merlot de la rive droite a une concentration tout à fait remarquable confirme Frédéric Bonnaffous. Les vins ont des couleurs intenses, un fruit, une chair, une puissance et une qualité de tannins qui me plaisent. Je les laisse naturellement s’exprimer, en attendant la ‘cerise sur le gâteau ‘des derniers cabernets et petit verdot.»

Les vendanges s’achèvent progressivement dans nos propriétés. «Les cuves n’ont certes pas toutes achevé leurs fermentations, mais au regard de ce que nous avons déjà vécu, vu et dégusté ces dernières semaines nous nous acheminons vers de beaux, voire de très beaux vins rouges » Patrick Jestin .



Etes-vous légalement en âge de consommer
de l'alcool dans votre pays de résidence ?

Oui Non