2021 est un millésime qui aura encore une fois demandé à ses Hommes un investissement incroyable. Fort en émotions, il aura fallu se battre, arbitrer, être de tous les combats pour ne rien abandonner au climat, pour préserver la vendange.

Choisir sa date de vendanges 

Cette année particulièrement, chacun se sera posé la question de la date de vendange, de la bonne fenêtre « temps et maturité ». Les doutes font partie de la beauté de notre métier, mais le plus important pour éviter les émotions fortes, c’est de réduire ces zones de doutes. Nous effectuons des tests sur les maturités depuis de nombreuses années dans nos domaines. Cela nous a certainement permis de traverser plus sereinement cette récolte 2021.

Les vendanges de nos cépages rouges ont débuté le 27 septembre pour les propriétés les plus précoces. Partout, les tables de tri (optique/densimétrique/manuel) ont fonctionné à plein régime pour garantir une vendange régulière et de qualité

Des cabernets et des petits verdots « prometteurs »

Les cabernets sont élégants, colorés et frais, ils semblent prometteurs selon Frédéric Bonnaffous, directeur des vignobles Dourthe. Chaque année nos équipes relèvent cette constance des deux cépages (franc et sauvignon) ainsi que leur capacité à produire de jolis vins dans toutes les typologies de millésimes.

Les petits verdots se plaisent sous nos climats océaniques et imprimeront certainement au millésime un peu de leur excentricité. Epicés, aux tannins fins mais présents, ils démontrent un très bon potentiel dans nos différents vignobles

Le merlot est certainement le cépage qui aura le plus souffert de ce millésime frais et humide. Les raisins sont juteux et fruités, d’une belle acidité. Ils constitueront sans conteste une intéressante réserve de fruit et de gourmandise en association avec la finesse, la structure et l’élégance des trois autres cépages.

Lab Dourthe en dégustationL’équipe du Lab Dourthe en dégustation

Le choix de la terre cuite validé par le Lab Dourthe

Au chai, et après notre 2e année de tests, les experts de notre « Lab Dourthe » ont validé l’impact positif des amphores pour certains lots et cépages. Leur capacité à préserver des arômes frais et éclatants se prête particulièrement à ce millésime sur le fruit et d’une belle vitalité. L’ensemble de nos huit propriétés en est désormais équipé.

Les fermentations alcooliques se terminent doucement sur l’ensemble de nos propriétés et dans nos vignobles partenaires. On notera sur 2021 des fermentations rapides et sans encombres grâce aux degrés moins élevés et à la bonne teneur en azote des moûts, favorable à l’activité de nos levures.

2021 : dans la lignée des « millésimes d’antan » 

2021 semble s’orienter dans la grande lignée des « équilibres d’antan », des vins harmonieux et structurés, alliant fraîcheur et dynamisme.

Rendez-vous au prochain épisode pour un focus 100% dédié au Château La Garde (AOC Pessac Léognan). Nous vous ferons part de nos premières observations quant à l’impact de la multitude de petits contenants sur nos vinifications micro-parcellaires. Terroir après terroir, la segmentation pointue met en lumière des jus très typés qui ont d’ores et déjà : « le goût de l’endroit ».

Chateau La Garde AOC Pessac Léognan

Vue du Château La Garde en AOC Pessac Léognan